Voir

Miró, la peinture au défi

L’exposition, rassemblant 64 œuvres de l’artiste, sera visible du 23 septembre au 25 octobre 2020 à la Villa Paloma.Du mercredi 23 septembre au dimanche 25 octobre 2020, Nouveau Musée National de Monaco - Villa Paloma

Alors qu’une œuvre du peintre, généreusement offerte par son petit-fils Joan Punyet Miró, sera mise aux enchères, le 24 septembre, lors du Monte-Carlo Gala for Planetary Health organisé par la Fondation Prince Albert II de Monaco, en faveur de la préservation de l’océan, de la terre et de l’humanité, l’occasion a été saisie de faire rayonner en Principauté le talent hors du commun de ce « Catalan international » dont l’œuvre a indiscutablement marqué l’histoire de la peinture.

L’exposition, qui regroupe plus de cinquante tableaux, trois sculptures et un bel ensemble de collages et de dessins, couvre toute la carrière de l'artiste catalan. 

Le parcours met particulièrement en lumière la création du Ballet Jeux d’enfants, dont Joan Miró conçut décors et costumes en 1932 pour la compagnie des Ballets Russes de Monte-Carlo, mais aussi les œuvres radicales et moins connues des années 1960-70. 

" Miró La peinture au défi" examine l'inlassable persistance de l'artiste à renouveler les moyens de sa pratique picturale. 

 

Joan Miró est né à Barcelone en 1893, mais les paysages émotionnels qui l'ont façonné en tant que personne et artiste sont principalement ceux de Mont-roig, Paris et Majorque, puis ceux de New York et du Japon. La petite ville de Mont-roig dans la région du Baix Camp en Catalogne était un contrepoint à l'effervescence intellectuelle de sa vie avec les poètes surréalistes dans le Paris des années 1920, et à la découverte stimulante de l'expressionnisme abstrait à New York dans les années 1940. Quelque temps plus tard, au milieu de la Seconde Guerre mondiale, Joan Miró revient d'exil en France et s'installe à Palma de Majorque, qui devient son refuge et lieu de travail et où son ami Josep Lluís Sert conçoit l'atelier de ses rêves.